Bijoux, fimo, bricolages

Masques en papier mâché

Voici une activité sympa pour occuper les petites mains en vacances… Pour faire un masque en papier mâché, il vous faut :

– Des ballons de baudruche (un par masque)
– Un rouleau de sopalin
– Un catalogue de pub (j’ai utilisé le Casto) 🙂
– Facultatif : des rouleaux de sopalin ou du carton fin
– De la colle à bois
– De l’eau
– Du scotch
– Deux plats assez larges
– Des bols (un par ballon)
– Une nappe et des vêtements qui ne craignent pas les tâches

On gonfle nos ballons : ils doivent être légèrement plus grands que la tête du destinataire du masque. On fait un nœud pour les fermer, et on les pose sur les bols. Il nous faut une idée, peut-être y avez-vous déjà réfléchi… Jules voulait un masque de sorcière !

C’est parti… Puisqu’on est des sorcières, on prépare deux mixtures dans nos plats : l’un contiendra du venin de serpent (alias de l’eau du robinet, 1 cm à peu près), l’autre de la bave de crapaud (une cuillère à soupe de colle à bois, diluée dans la même quantité d’eau).

Ensuite on déchire des langues de papier. On les trempera d’abord dans le venin de serpent, afin qu’ils ne collent pas au ballon. On dispose une première couche de papiers mouillés sur le ballon, en les faisant bien se chevaucher. Il faut recouvrir un peu plus que la moitié du ballon pour former le visage. Puis là généralement les enfants en ont un peu marre et partent jouer à Mario Kart en vous laissant le sale boulot tomber comme une vieille chaussette 🙂

Passons maintenant à la bave de crapaud. Trempez les petits papiers, un à un, et collez-les sur la première couche de petits papiers, et ainsi de suite. Veillez à coller au moins 4 couches pour que le masque soit assez solide. Plus vous en mettez, plus il sera solide, mais plus il mettra de temps à sécher… Ah, j’oubliais ; n’en mettez pas trop au niveau des yeux, ou vous aurez du mal à les découper proprement.

On peut ensuite jouer sur les formes. Pour les nez, j’ai d’abord essayé d’utiliser un rouleau de PQ, mais ne faites pas la même erreur que moi : j’ai pris un de ces rouleaux qu’on peut jeter dans les toilettes et qui se désagrègent aussitôt. Donc bon, vous imaginez bien, il n’a pas tenu deux minutes sur mon masque avant de déclarer forfait 🙂 Une couverture de catalogue, ou n’importe quel papier un peu épais, fera l’affaire ! Donnez-lui la forme que vous souhaitez (on peut le froisser un peu pour ne pas qu’il soit trop droit), scotchez le pour que la forme en question tienne, et posez-le sur votre masque, à l’endroit approprié.

Ensuite vient le moment ou vous allez pouvoir donner libre cours à votre imagination et modeler le visage… Lâchez-vous !!! Déchirez chaque feuille de sopalin en deux, et trempez-les une par une dans la bave de crapaud le mélange eau-colle (refaites-en au fur et à mesure si besoin). Entourez le nez en partant de la pointe, jusqu’à rejoindre les joues. Répétez cette opération jusqu’à ce que tout le nez soit bien couvert, puis faites de même pour l’ensemble du visage. Alternez ensuite avec une autre couche de papier sur le nez, faites bien chevaucher les différentes couches nez-visage pour donner de la tenue à votre masque, et éviter que le nez ne se décroche. Pour faire un menton, même topo… quelques feuilles de papier généreusement trempées dans le mélange eau-colle, chiffonnées et posées sous le nez, puis on recouvre de bandes de sopalin (également encollées) qui débordent bien sur les joues, pour les faire tenir en place… Et voilà ! C’est tout pour le moment… Il va maintenant falloir patienter quelques jours (2 ? 3 ? 4 ?…) pour que cela sèche… Vous pouvez poser les ballons sur un radiateur (pas s’il est électrique ! dans ce cas, à côté…), ou près de toute autre source de chaleur, pour accélérer le processus…

Vous reconnaîtrez la sorcière de Jules au premier plan… Et derrière, c’est mon masque (qui devine ce que c’est ?) Et non ce n’est pas David Bowie, pas de vilaines blagues ! 😉

A bientôt pour la deuxième étape (celle que les enfants préfèrent : la mise en peinture !) 🙂

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.